Tout savoir sur les compagnons de voyage

Organiser un voyage avec des inconnus n'est pas chose facile. Chaque jour, de nouveaux voyageurs se lancent sur internet pour tenter de trouver des compagnons de voyage. D'autres ont essayé pendant des années sans succès.

Que l'on soit en pleine recherche ou qu'on ait abandonné l'idée de partir avec d'autres, nous nous posons tous des questions concernant les compagnons de voyage.

- Les personnes à qui je m'adresse sont-elles déjà parties avec des compagnons de voyage ?
- Quelles craintes ont les co-voyageurs ?
- Sur quels sites ai-je le plus de chances de trouver un groupe (moyenne d'age, conception du voyage) ?

Je suis parti à la rencontre de compagnons de voyage souhaitant partir cette année sur différents sites. A travers Crosstripper et les réponses que j'ai obtenu, voici les résultats de mon analyse :

Sur Facebook, la population de voyageurs est assez jeune (18-24 ans).

Pendant 10 jours, j'ai eu recours à la publicité Facebook pour Crosstripper. Utilisée conjointement avec différentes publications, voici ce qui en est ressorti :

fréquentation groupes voyageurs par age

72.7% de mes visites (environ 300) provenaient de la tranche des 18-24 ans.
Facebook étant principalement utilisé par un public jeune, ce résultat ne m'étonne pas vraiment.

Dans les groupes de compagnons de voyage existants, les annonces sont souvent minimalistes.
Facebook n'est pas réellement adapté : il n'y a pas assez d'informations mises à disposition concernant le voyage en préparation.
Mais ces groupes rassemblent beaucoup de personnes qui semblent motivées pour partir à l'aventure.

Les amoureux du voyage de plus de 30 ans fréquentent essentiellement le routard et voyageForum.

Ces forums permettent d'échanger sous la forme de carnets de voyages ou de topics dans lesquels on peut poser ses questions.
Ils s'adressent à un public plus expérimenté et la plupart du temps plus agé.

J’ai reçu beaucoup de messages de personnes allant de 39 ans à 70 ans.
Ces derniers m'ont exprimé leurs difficultés à trouver d'autres co-voyageurs « fiables ».
C'est-à-dire des personnes qui iront jusqu’au bout de la démarche et ne quitteront pas le navire au dernier moment (en sortant des excuses justifiées ou non).

La plupart du temps, les voyageurs ne prennent plus la peine de poster des annonces : ils rejoignent des groupes déjà existants.

Il y a une réelle demande, mais une bonne partie des voyageurs ne s'exprime pas publiquement : elle se manifeste par messages privés.

D’autres voyageurs ont carrément abandonné, il leur reste alors la possibilité de partir seul ou avec des tours opérateur.

Pour certains, partir avec des compagnons de voyage est même l’occasion de rechercher « l’âme sœur » / une "aventure".
Des sites orientés "rencontres amoureuses" existent. Parfois les sites "classiques" (routard, voyageForum) sont également utilisés à ces fins.
Si vous ne partez pas dans cette optique, attention aux annonces où l'auteur fait des sous-entendu sans l'exprimer clairement. Sinon ça sera la désillusion.

Malgré ces observations, tous les sites qui ont été cités ne sont pas réservés à certaines tranches d’âges. Il s’agit de tendances.

Personnelement j'ai utilisé le routard et VoyageForum pour mes premiers voyages mais jamais Facebook.

Indépendamment de l’outil utilisé, les femmes sont très présentes

Si on retourne sur le diagramme précédent, ce qui me frappe le plus c'est le ratio homme / femme.
Quand je recherchais des compagnons de voyage, c'est aussi le constat que je m'étais fait. J'étais contacté 80% du temps par des femmes.
Des groupes Facebook et des agences de voyage exclusivement réservés aux femmes ont vu le jour ces dernières années pour répondre à cette demande.

Le milieu des compagnons de voyage est-il fermé ? Est-ce que c’est mieux vu d’avoir déjà voyagé avec d’autres co-voyageurs ?

Pour répondre à cette question, j’ai effectué des sondages dans différents groupes Facebook de recherche de compagnons de voyage.
63 personnes y ont participé, voici les résultats :

ratio

Il y a presque autant de nouveaux compagnons de voyage que de personnes ayant déjà tenté l’expérience.
On peut ajouter qu’il n’est pas nécessaire d’être un aventurier pour se lancer dans la recherche de compagnons de voyage.

Pas besoin d’avoir fait une excursion de plusieurs semaines dans la jungle Amazonienne, ou d’être déjà parti avec d’autres compagnons de voyage pour être accepté dans un groupe.

aventurier

Quand on interroge les voyageurs sur leurs craintes, voici le point qui ressort le plus souvent:

La peur de se faire lacher par son/ses compagnon(s) de voyage pendant les préparatifs, ou pendant le voyage.

Effectivement c'est un risque à prendre, mais ça en vaut la peine.
D'après les réponses que j'ai obtenu et mon expérience personnelle, il peut arriver que des personnes quittent le navire avant le départ. Mais nous nous sommes tous réorganisés en conséquence et le voyage s'est déroulé correctement.

Pour celles et ceux qui hésitent à partir, vous pouvez consulter cet article où j'explique comment choisir son/ses compagnon(s) de voyage.

N'hésitez pas à partager vos expériences sur le lien Facebook ci-dessous !

Isy